l’I.R.M-Généralités

En 1946, les deux américains découvrent le phénomène de résonance magnétique nucléaire également appelé R.M.N (prix Nobel de physique de 1952). En plaçant un objet ou un tissu organique quelconque dans un champ magnétique, on peut connaitre grâce a un signal que cet objet émet sa constitution.

Félix Bloch et Edwards Mills Pucell

Félix Bloch et Edwards Mills Pucell

C’est en 1971 que Raymond Damalian se rend compte que le signal émis pas un tissu organique cancéreux est différent de celui qu’émet un tissu sain du même organe. Deux ans plus tard Paul Pauterbur traduit le signal en image 2D. C’est l’apparition de l’Imagerie par Résonance Magnétique proprement dite.

I]Introduction à l’imagerie par résonance nucléaire (I.R.M).

A]Quand prescrit-on un examen I.R.M ?

Ce type d’examen est en général réservé à des pathologies bien précises. Tout les centres d’imagerie médicalene sont pas encore équipés d’une machinerie IRM car son appareillage est compliqué et d’un prix de revient élevé.

Une image IRM permet de voir très nettement les structures molles proches de régions osseuses du corps, ce qui n’est pas le cas d’un scanner.

Donc l’examen IRM est souvent prescrit en neurologie lorsqu’il s’agit d’examiner le cerveau et la moelle épinière, au sein desquels la matière blanche et la matière grise peuvent être remarquablement dissociées. Ce qui permet de détecter des tumeurs du cerveau ou de la moelle et des infections cérébrales ou méningées. Et d’en surveiller son évolution. Il sert aussi à explorer les vaisseaux sanguins et le coeur, en évaluant le flux sanguin et de dévoiler des anomalies de circulation grace à l’ARM.

B]Un examen IRM

Prenons l’exemple d’un patient souffrant de forte migraine à répétition. Son neurologue lui a donc demandé de passer un examen IRM.

Pour cet examen, le patient est allongé sur un plan mobile. On introduit le haut de son corps dans un large tunnel dans lequel va régner un champ magnétique très puissant. Le patient aura comme seule consigne de rester parfaitement immobile. S’il ne souffre pas de claustrophobie, Il ne ressentira rien. Seul le bruit intense de la machine peut s’avérer pénible à supporter.

bite

Cliquer pour agrandir
La plupart du temps, cet examen ne nécessite aucune préparation particulière mais, à cause de la puissance des électroaimants utilisés, le patient ne doit avoir sur lui aucun objet ferromagnétique (monnaie ou bijoux par exemple). Le port d’un pacemaker est une contre-indication formelle. Une fois prises ces précautions, l’examen est considéré comme inoffensif pour le patient, sa durée étant assez limitée (20 à 40 minutes environ).En revanche, les manipulateurs doivent se protéger des champs magnétiques intenses. C’est pour cela que le poste de commande est toujours en dehors de la salle d’examen.
L’IRM permettant l’obtention directe d’image de coupes du corps dans toutes les directions, le radiologue réalise des clichés de son cerveau selon les les orientations qu’il estime les meilleures. Il examine ces clichés afin de rechercher une éventuelle anomalie anatomique. Il les fait tirer sur film et les transmet au neurologue pour confirmer son diagnostic et lui permettre de prendre toutes les mesures utiles pour la guérison de son patient.
-Dans le cas ou le patient présente une anomalie comme une tumeur, il est possible de l’observer sur l’image IRM comme çi dessous:

tumorisé
La tumeur au cerveau est encadrée en noir.
Dans le cas ou le patient l’image IRM aurait parut ainsi:

bite
.
C]L’image IRM
.
Comme dit précedemment l’IRM permet l’obtention directe d’image de coupe du corps dans toutes les directions. Expliquons cette phrase:
En effet l’IRM 3 coupes différentes: axiale, frontale et sagittale.
  • L’image axiale correspond à une coupe du corps humain perpendiculaire à la colonne vertébrale.
    Axiale
  • L’image frontale ou coronale correspond à une coupe parallèle à la colonne vertébrale vue de face.
    Coronale
  • L’image sagittale correspond à une coupe parallèle à la colonne vertébrale vue de profil.
    Sagittale
L’IRM permet vraiment ce dont révait Hippocrate « Voir à l’intérieur du corps sans lui nuire ».

D] L’IRM dans le futur

Des dérivés ont vu le jour comme l’I.R.M.F., qui est l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle. Cette nouvelle technique permet l’étude des fonctions spécifiques du cerveau qui interviennent dans l’exécution de ces différentes tâches (goût, odorat, lecture, écoute…).

Tout récemment les chercheurs ont développé un nouveau système d’opération médicale basé sur l’IRM: les opérations à cœur fermée. Un système magnétique proche de l’IRM permet de soigner des troubles du rythme cardiaque sans ouvrir la cage thoracique. Et à distance. Du bout de sa souris d’ordinateur, le chirurgien peut isoler puis détruire les cellules qui perturbent le rythme cardiaque

*Nous allons maintenant voir le fonctionnement précis de l’IRM*

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :